ADRESSE

Clinique des Ormeaux LE HAVRE

02 32 74 33 85

Nous appeler maintenant

Implant Dentaire Le Havre

IMPLANT DENTAIRE LE HAVRE

Un implant dentaire le havre est un dispositif médical en forme de vis en titane qui est placé dans les mâchoires afin de remplacer les racines dentaires. Sur ces implants peuvent être placés des couronnes (schéma ci-dessous), des bridges (schéma ci-dessous), ou des moyens d’attache permettant de stabiliser des prothèses dentaires. Ainsi, il est possible de remplacer une ou plusieurs dents manquantes. Il est même possible de réhabiliter une mâchoire complètement édentée.

dr-chemli

Schéma d’un implant dentaire avec son pilier implantaire et de sa couronne remplaçant une prémolaire.

dr-chemli

Schéma de deux implants dentaires avec un bridge remplaçant deux prémolaires et une molaire.

La pose des implants dentaires se fait sous anesthésie locale et il n’est pas nécessaire d’être hospitalisé. Il peut être posé plusieurs implants à la fois. Dans certains cas ou à la demande des patients, les implants peuvent être posés sous anesthésie générale au cours d’une très courte hospitalisation. Après la pose des implants, il est possible dans certaines conditions de  mettre les bridges ou les couronnes dans les jours qui suivent l’intervention. C’est notamment le cas pour les dents de devant pour lesquelles il existe un préjudice esthétique. Il en est de même pour la réhabilitation d’une mâchoire complètement édentée par la pose de 4 à 6 implants qui peuvent supporter un bridge immédiatement après l’intervention.

Dans les autres cas, une durée de cicatrisation allant de 2 à 6 mois peut être nécessaire.

Les implants doivent être posés une fois la dent extraite et l’os cicatrisé. Dans certains cas, ils peuvent être mis en place dans le même temps que l’extraction de la dent. Il s’agit d’une procédure conventionnelle appelée « extraction implantation immédiate » qui peut être réalisée dans des indications bien précises.

Pour prévoir la chirurgie de pose d’implants, il est très souvent nécessaire de réaliser un examen d’imagerie. Il s’agit d’un cone beam qui permet d’avoir une image en trois dimensions des mâchoires et de prévoir l’intervention grâce à un logiciel informatique. Cet examen n’est pas remboursé par la sécurité sociale et est à la charge des patients.

dr-chemli

Planification informatique

Dans certains cas, cet examen permet de créer un guide chirurgical qui est un dispositif permettant de positionner les implants dans la position décidée au préalable sur le logiciel. Lors de l’intervention, le guide chirurgical permet de réaliser les forages avant la mise en place des implants de façon très précise. Cette technique est utilisée dans notre cabinet dans certaines indications

Pour pouvoir mettre des implants dans de bonnes conditions, il est nécessaire d’avoir des volumes osseux suffisants. Malgré l’utilisation d’implants courts ou étroits, il existe certains cas où une procédure d’augmentation osseuse est nécessaire. Cette intervention peut être faite en même temps que la pose des implants ou au préalable. Veuillez vous reporter au chapitre chirurgie pré-implantaire pour plus d’informations.De nombreuses techniques ont été décrites pour éviter les greffes osseuses. La technique de « all on four » en est une qui est pratiquée couramment dans notre cabinet. Elle sert à réhabiliter les mâchoires complètement édentées avec une perte d’os. Elle concerne les patients qui n’ont plus de dents et qui portent des prothèses dentaires instables ou les patients qui ont encore leurs dents mais que ces dernières ne sont pas conservables. Dans ce cas, il est possible d’extraire les dents et de mettre les implants dans le même temps afin d’éviter le port d’une prothèse amovible.

Cette technique utilise des implants angulés afin d’éviter les obstacles anatomiques (nerf à la mâchoire du bas) ou les zones d’atrophies osseuses (sinus à la mâchoire du haut). Il s’agit d’une technique fiable, bien documentée dans la littérature scientifique et qui donne d’excellents résultats même si des complications sont possibles. Elle peut être réalisée sous anesthésie locale et permet la réalisation d’une prothèse dentaire fixée (bridge) dans les implants dans les heures ou les jours qui suivent l’intervention. On appelle cela une mise en charge immédiate. Le nombre de quatre implants est suffisant pour soutenir la prothèse de tout une mâchoire. Cependant, si les volumes osseux sont suffisants, il est plus souvent réalisé la pose de six implants. Reportez vous au chapitre patients complètement édentés pour plus d’informations.

Au niveau de la mâchoire du haut, il existe parfois une atrophie osseuse trop importante pour que cette technique soit utilisée. A ce moment, la technique des implants zygomatiques est pratiquée. Veuillez vous reporter au chapitre implants zygomatiques pour plus d’informations.

dr-chemli

« All on Four » au niveau de la mâchoire du bas. Les implants postérieurs sont inclinés afin d’éviter de réaliser des greffes osseuses.

Les différents traitements de l’édentement

L’implantologie répond à de très nombreuses indications (la majorité) des pertes dentaires. Cependant, en fonction des situations, le port d’une prothèse amovible (appareil dentaire) ou la réalisation d’un bridge peut être indiquée.

dr-chemli

Schéma montrant un bridge permettant de remplacer une prémolaire.

 Nombre de rendez-vous : 

Le nombre des rendez-vous est en fonction de l’édentement. Souvent 4 sont
indispensables :

  • consultation
  • intervention
  • contrôle post-opératoire au 8 ème jour (et pose éventuelle d’une dent provisoire
    vissée sur l’implant)
  • Contrôle clinique et radiologique au 4 ème mois.

Suites opératoires :

Edentement unitaire ou partiel :

  • simples
  • peu de douleurs
  • léger oedème
  • reprise de l’activité très rapide

Edentement complet :

  • gène pendant 48 heures
  • oedème facial variable
  • parfois ecchymoses

Entretien des implants :

Après la pose des dents sur les implants, une hygiène rigoureuse est nécessaire. Elle consiste, en plus du brossage des dents, en le passage de fil dentaire et de brossettes interdentaires plusieurs fois par jour. Un contrôle de l’hygiène doit être fait par le dentiste. Il est nécessaire de faire un contrôle radiologique au moins une fois par an.

Les complications des implants :

Les complications à court terme sont l’absence d’ostéointégration ou l’infection aboutissant à la perte du ou des implants dans les premiers jours ou premières semaines après l’intervention. Dans ce cas une durée de trois mois de cicatrisation est préconisée avant de remettre des implants au même endroit. Dans ce cas, la repose des implants n’est pas à la charge du patient.

A moyen ou long terme, la principale complication est la péri-implantite. Il s’agit d’une infection chronique autour de l’implant qui résorbe l’os progressivement. Elle peut aboutir à la perte de l’implant. Certains facteurs favorisent cette maladie (tabagisme, parodontite chronique, hygiène défectueuse…). Cela justifie un suivi régulier et une hygiène rigoureuse afin de prévenir son apparition. Enfin, il existe des complications de fractures de prothèses ou des implants.

 

Contre-indications à l’implantologie :

  • pathologies gingivales, parodontopathies, défaut d’hygiène dentaire
  • certaines pathologies cardiaques
  • certains traitements (par exemple les biphosphonates prescrits en cas d’ostéoporose)
  • l’âge, même avancé, n’est pas une contre-indication

Nos implants sont de qualité, fabriqués par le leader mondial en Implantologie qui assure : 

  • la traçabilité
  • une garantie de 10 ans.